Troyens & Hilda – Jura Observatory
Troyens & Hilda

Troyens & Hilda

Membres des Troyens découverts à l’Observatoire…

Dénomination
provisoire
Découvert le Nb de mesures Nombre
d’oppos.
Arc
[jours]
Param. U
  2005 AP27 13.01.2005  52  4  1  

 

  2005 AD28 13.01.2005  97  6  1  

 

  2007 RS8 08.09.2007  57  7  0  

 

… et ceux membres du groupe Hilda

Dénomination
provisoire
Découvert le Nb de mesures Nombre
d’oppos.
Arc
[jours]
Param. U
  2005 GQ9 01.04.2005  61  8  0  

 

  2002 SN28 30.09.2002  256  10  0  

 

  2008 UM7 26.10.2008  82  5  0  

 

Graphique

Au 20 mai 2004, parmi les 85117 astéroïdes numérotés par le Minor Planet Center, seuls 375 font partie du groupe Hilda. Donc 1 astéroïde sur 227 appartient à ce groupe. A Vicques, nous sommes fiers d’avoir découvert deux représentants de ce groupe très particulier : 2002 SN28 le 30 septembre 2002, et 2005 GQ9 le 1er avril 2005.

Le groupe Hilda porte le nom de son premier représentant, (153) Hilda, découvert par Johann Palisa en 1875 à l’observatoire austro-hongrois de Pola (aujourd’hui Pula en Croatie). Ces astéroïdes « Hilda » sont très intéressants pour plusieurs raisons :

  • Ils se situent sur la résonance 3:2 avec Jupiter. Cela veut dire qu’il font trois tours autour du Soleil quand Jupiter en fait deux.
  • Contrairement à la résonance 2:1 (appelée « Hecuba gap ») qui se vide gentiment de ces astéroïdes, la résonance 3:2 est «constructive ». Les astéroïdes qui s’y trouvent y restent.
  • Les spécialistes en dynamique du système solaire ont calculé que les temps de collision caractéristiques pour les Hilda étaient plus grands que l’âge du système solaire. Conséquence : les Hilda constituent une population primordiale d’astéroïdes. Ils ont d’ailleurs une composition chimique semblable (ce sont des astéroïdes de type D).- L’animation suivante montre des Hilda dans le système solaire, les astéroïdes font 3 tours quand Jupiter en fait 2.
  • Enfin, dans un système en co-rotation avec Jupiter (c’est-à-dire le segment Soleil-Jupiter reste fixe), les Hilda forment un magnifique triangle. Toujours dans ce système en co-rotation, ce triangle fait un tour en 24 ans (soit 2x la période de révolution de Jupiter ou 3x celle des Hilda). De plus, ce triangle connaît un mouvement de libration de +/- 15 degrés en 260 ans.

Le 13 janvier 2005, l’Observatoire astronomique jurassien a découvert deux astéroïdes situés au-delà de la Ceinture principale, 2005 AP27 et 2005 AD28. Circulant sur l’orbite de Jupiter, ces astéroïdes bouclent un tour du Soleil en une douzaine d’années, alors que les astéroïdes ‘normaux’ ont des périodes comprises entre 3 et 5 années au maximum. 2005 AP27 et 2005 AD28 constituent ce que les spécialistes appellent des astéroïdes ‘Troyens’.

2005 AP27 et 2005 AD28 ressemblent certainement plus à des ‘patatoïdes’ qu’à des sphères. Dans leur plus grande longueur, ces astéroïdes ont 17 à 18 km, en supposant que leur surface réfléchisse 5% de la lumière solaire incidente. Jamais des astéroïdes aussi gros n’ont été découvert à Vicques. (MO, 26 février 2006)

Publication

Document PDF [PDF, 464kB]
« Deux astéroïdes Troyens de Jupiter découverts par des amateurs dans le Jura suisse »
paru dans la revue « L’Astronomie » de février 2006 (vol. 120)